Bonjour à tous !

Un an déjà ! Et oui, un an que le blog n’avait plus été alimenté avec de nouvelles informations !  Les occupations IRL mais aussi IG auront eu raison de la motivation à poster sur le blog ! Mais cette période d’inactivité prend maintenant fin avec ce nouveau billet ! Attention restez bien accroché 3 …. 2 …. 1 ….. Magnéto !

J’irai au bout de mes rêves !

Comme à son habitude depuis maintenant 5 ans, Ankama nous a proposé, durant les vacances d’été, le Goultarminator : Tournoi PVP interserveur officiel de l’année! Bien que celui-ci commence à être bien rodé (Epreuves de Rapidité/Popularité, Système de classe pillier … plus de détails dans cette note …), cette année aura tout de même innové en intégrant un système de rondes suisse qui aura eu pour conséquence de presque multiplier par deux les combats lors des phases de sélection. Ayant eu la chance de participer à cette édition, je vous propose aujourd’hui une petite rétrospective personnelle sur le tournoi.

Deux fois plus de combat pour deux fois plus de plaisir ?

Bien que la multiplication du nombre de combats ne puisse être qu’un bon point d’un point de vue classement, cela entraine plusieurs inconvénients. Si il y a bien une chose à retenir, c’est que le Goultarminator est extrêmement chronophage. Aujourd’hui le tournoi demande une présence pendant presque 1 mois et demi (Sans compter les heures de préparation pré-tournoi). C’est trop. Mais quand on voit la quantité de combats impressionnante durant les  4 heures de stream chaque soir on se demande comment on pourrait réduire la durée totale du tournoi.

Deuxième point, intimement lié au premier, c’est le nombre de forfaits toujours aussi élevé et qu’il n’y a rien de plus frustrant coté joueur qu’un forfait en face. Que ce soit parce que toute l’organisation que l’on a mis en place pour pouvoir être présent pour le combat n’aura au final servi à rien, qu’on reste sur sa faim coté combat, ou que la misérable compensation coté point pourrait nous couter une place pour les phases finales.

Et finalement, tout simplement parce que quantité ne rime pas forcément avec qualité, comme tous les ans il y aura eu de l’excellent, du bon et du moins bon. Mais malgré tous les moqueurs sur le soit disant « niveau de jeu qui ne fait que baisser » force est de constater que le tournoi les fait toujours vibrer vu qu’ils en parlent … Voire même y participent !

Cette année, j’utiliserai mes armes contre mon propre camp.

Comme je pouvais le relater dans cette note, les éditions précédentes avaient toutes eu leur lot d’armes de corps à corps phares. Cette année n’aura pas fait exception mais aura clairement tranché avec les années précédentes. Par le passé les armes étaient utilisées d’une manière particulièrement violente envers les ennemis, pouvant parfois aller jusqu’au one turn ! Aujourd’hui, en PVPM, elles sont principalement utilisées sur les alliés. Conséquence directe de la MàJ sur la limitation des armes, ce tournoi aura vu fleurir de nombreux Thanos et autres Arcs Hétype, permettant à toute classe possédant un peu d’intelligence (La caractéristique !ndlr) de pouvoir revigorer ses alliés. Là ou à l’époque tout le monde pouvait devenir un Iop en puissance, la nouvelle mode semble aujourd’hui de se transformer en Eniripsa ! L’évolution nous réserve parfois d’étranges surprises!

ArchetypeThanos

Les armes de soins, nouveau Godmode du PVPM ?

Petite entorse à cette règle cependant, certaines armes particulièrement rétro semble revenir en force, les Epées/Faux maudites du Saigneur Guerrier, ces armes chères en PA mais multi-lignes profitant un maximum des bonus dommages auront ravi les porteurs de panoplies Strigide cette année.

 

C’est quoi cet équilibrage ? Encore une team osa victorieuse ...

4 victoires sur 5 éditions il est vrai que nos invocateurs préférés ont un ratio de victoire impressionnant ! Mais il ne faut pas oublier que ce qui fait la force d’une équipe dans un tournoi c’est surtout la composition, la cohérence du groupe et la capacité d’adaptation des joueurs  « sous tension ».Pour en revenir à l’équilibrage, je trouve que les les classes pilliers illustrent parfaitement le problème. Elles ont été mises en place afin de limiter les abus possibles, le problème c’est qu’en limitant ces abus, de nouveaux ont été révélés (On pensera à l’association d’un pillier et d’un feca par exemple) et le serpent se mord la queue. Néanmoins le tournoi a toujours eu l’avantage de mettre en évidence les combos les plus breaker du jeu. En particulier, cette année on pourra noter :

 

* Les dommages de Poussée. Ne possédant aucuns réels contre ni contrepartie, transperçant les armures et certaines protections, ne boostant pas les châtiments et donnant des claques monumentales, la poussée a fait des ravages ! Un changement dans la formule/Une diminution des trophées associés à une plus grosse contrepartie/Ajouter des contres permettraient de régler le problème

* Les armes de soins. Tout le monde ne peut plus être un Iop, la Maj CAC à atteint son objectif, le problème est maintenant inverse, tout le monde peut s’improviser Eniripsa !  Obliger les personnages qui veulent soigner à investir en bonus +soins en baissant et multipliant les lignes de soins comme sur le thanos/ Avoir une ligne de dégats feu assez lourde pour limiter les soins.

*Le Retrait PA. Problème lié principalement au Xelor qui attend sa refonte. (Glyphe d’aveuglement est aussi un problème)

*Le Feca. Entre les armures, l’entrave PA/PM, la Mise en Garde devenue très puissante (Maj CAC),la fraction arme anti focus, le Feca a tout d’un pillier mais ne l’est pas. Il n’est pas étonnant de de voir autant d’équipes en possédant dans les phases finales.  Tout comme le Xelor la refonte Feca se fait attendre.

* Laisse Spirituelle/Résistance Naturelle/Crapaud, ces trois sorts extrêmement puissant permettent de maintenir en vie/protéger des personnages qui ne devrait pas l’être ou tout du moins pas aussi longtemps. L’absence de « tour à vide » pour les boosts rends l’osamodas « sans réelles failles »

bousculeur

Avec les trophées do pou ,même contre des joueurs grecs je ne raserais pas les murs !

 

Coté autres problèmes mais moins importants on notera toujours la peine qu’ont les équipes Eniripsa à aller loin, dans une certaine mesure l’érosion (qui est nécessaire !) le problème de certains sorts lancés au premier tour (Roublabot/Attirance/Corruption/Retraite),Les tourelles qui permettent de bloquer tout ceux n’ayant pas de téléportation, la dictature du monoélement ou encore certaines maps trop extrêmes.

Mais y’avait quelquechose de bien quand même ?

C’est très typique chez nous, on parle souvent de ce qui ne va pas et on en oublie de mettre en avant ce qui va bien ! Et il faut le dire malgré tout, le tournoi a été une très belle réussite ! Les combats étaient plus tactiques notamment grâce à la limitation des cac, on a vu de nouvelles classes en finale (Double Sram, Steamer, Ecaflip , Xelor depuis qu’il est pillier), une bonne émulation communautaire, des befores et afters menés d’une main de maître par les MJ/Arbitres, des récompenses encore plus grosses que les années précédentes, sans oublier la meilleure des nouvelles : Djaul Champion des Serveurs !

 

Il est temps pour moi de me préparer pour la 6ème édition ! Profitez bien du Week End car après tout , la victoire de votre serveur est aussi la vôtre!